europalia.india

  • Loterie Nationale
  • Affaires étrangères
  • Banque Nationale
  • Total

europalia.india

  • Exposition virtuelle

Europalia International

Lancé à Bruxelles en 1969, Europalia est un grand festival international qui présente tous les deux ans l’essentiel du patrimoine culturel d’un pays. D’octobre à février, à Bruxelles et dans de nombreuses villes belges et limitrophes, le festival met en scène toutes les pratiques artistiques : musique, arts plastiques, cinéma, théâtre, danse, littérature, architecture, design, mode, gastronomie...

europalia.india un foisonnement artistique

Pour la 24ème édition du festival Europalia, l’Inde s’est invitée au cœur de l’Europe.
Les quatre mois de festival n’ont pas été de trop pour vous faire découvrir ce pays fascinant et parfois énigmatique, véritable réservoir d’inventivité où coexistent et interagissent tant de cultures. A travers un programme multidisciplinaire d’expositions, de concerts, de représentations de danse, de théâtre, de conférences, de rencontres littéraires ou d’événements dédiés au cinéma, Europalia vous a ouvert une fenêtre sur l’immense richesse culturelle de ce sous-continent.

Sous le Haut Patronage du président de la République de l’Inde Pranab Mukherjee et de Sa Majesté le Roi des Belges. 

509 événements: 30 expositions, 97 concerts, 32 spectacles de danse, 24 représentations théâtrales, 136 séances de cinéma, 29 rencontres littéraires et 161 conférences, workshops et événements dans les bibliothèques et campus. Le festival attira 837.000 visiteurs

Les 30 expositions de ce festival, disséminées dans toute la Belgique et abordant des thèmes variés allant du sari à l’architecture, en passant par Bollywood, le design, le Sanscrit, le Ramayana, d’exceptionnelles photos du XIXe siècle,…  ont permis de montrer aussi bien des trésors de l’Inde ancienne que de nouvelles œuvres passionnantes, développées par de jeunes artistes à l’occasion du festival. Les deux projets phare se sont traditionnellement tenus au Palais des Beaux-Arts. ‘Corps de l’Inde’ proposait, à travers la perception indienne du corps, un aperçu unique de la culture et des traditions de l’Inde au cours des siècles. ‘Indomania, de Rembrandt aux Beatles’ montrait quant à elle le regard posé sur l’Inde par les Occidentaux, de Vasco de Gama à aujourd’hui. À Liège, un parcours d’artistes contemporains abordait la thématique de l’eau par le biais de photographies, vidéos et installations. 

Les arts de la scène reflétaient la diversité de l’Inde, présentant un envoûtant florilège des danses rituelles, sacrées, folkloriques, contemporaines et du théâtre de marionnettes indiens, présenté par des artistes comme ‘Leela Samson’,  ‘Kapila Venu’, ‘Alarmel Valli’, ‘Revanta Sarabhai’, ‘Attakkalari’ et bien d’autres.

Le programme musical présentait lui aussi un large éventail allant de la musique sacrée, carnatique et hindoustanie à la musique du monde, fusion, expérimentale ou électronique. Citons en autres ‘Adivasi Sidi Dhamal Goma Party’, ‘Meeta Pandit’, ‘Chassol’, ‘ Madhup Mudgal’, DJ’s’Andy Votel’, … ainsi que de nombreux concerts croisés entre maîtres indiens et musiciens belges ou internationaux: Zakir Hussain et John Mc Laughlin avec le projet ‘Remember Shakti’; Chitraveena Ravikiran et Roland Van Campenhout, Ionah trio, qui s’accompagna de la danseuse Yentl De Werdt et Tuur Florizoone qui joua avec Trilok Gurtu, ...

Le cinéma indien trouva bien évidemment sa place dans ce festival, fêtant par ailleurs en 2013 son 100e anniversaire.  Rétrospectives, événements thématiques, premières belges, un mini-festival Flageywood qui réunit plusieurs disciplines autour du cinéma dont une exposition du photographe Max Pinckers, des concerts, des ateliers et une rencontre avec le réalisateurs Anurag Kashyap venu présenter son nouveau film ‘Ugly’.

Pour le volet littéraire, europalia.india a mis à l’honneur plusieurs auteurs indiens grâce à des rencontres, publications et lectures, ainsi que des résidences. Le festival a accueilli notamment les auteurs éminents Abha Dawesar, Jeet Thayil, Vikas Swarup et Manu Joseph.

Le festival ne se cloisonna pas aux salles de spectacles et musées : de nombreuses institutions et partenaires, dont des universités ; ont organisé des conférences et des ateliers sur des thèmes variés permettant au public d’expérimenter plus personnellement divers aspects de la culture indienne. Les bibliothèques se chargèrent quant à elles de diffuser l’engouement indien d’europalia.india aux quatre coins de la Belgique en organisant conférences, ateliers, lectures,…