Indonésie, État archipel Journée d'étude - Indonésie

Description
Informations

Morlanwelz

19 11 '17 - 10:00 > 17:00

Plus d'info

Adresse

Musée Royal de Mariemont
Chaussée de Mariemont 100
B-7140 Morlanwelz

Info

Inscription souhaitée

T +32 64 27 37 41 
accueil(at)musee-mariemont.be

Les personnes souhaitant déjeuner à La Terrasse de Mariemont (possibilité de repas végétarien) sont invitées à contacter Pascal Yernaux: T +32 64  27 37 63 ou laterrasse(at)musee-mariemont.be

Tickets

15,00 € /personne à régler sur place le jour même

Organisation

Musée Royal de Mariemont, EUROPALIA, Fédération Wallonie-Bruxelles

Partenaire scientifique de l’exposition Les royaumes de la mer - Archipel qui se tient au Musée de La Boverie à Liège, dans le cadre du festival EUROPALIA INDONESIA, du 25 octobre 2017 au 21 janvier 2018, Mariemont vous invite à une journée de découverte de ce monde où la mer, source de vie, source de liens, joue depuis la Préhistoire un rôle prépondérant dans la vie des hommes et dans la construction des Etats.

Programme

10:00 - Accueil & café dans le hall du musée
10:30 - Présentation de la journée
10:40 - Indonésie : une thalassocratie qui se cherche
11:30 - …Et des bateaux pour les relier tous…
12:20 - Pause déjeuner libre
14:00 - L’épave de Batu Hitam à Belitung, un navire arabe dans les eaux de l’archipel
14:50 - Les ors de l’archipel 
15:40 - Questions-réponses et conclusions de la journée
16:00 - Clôture de la journée d'étude
16:30 - Drink de rencontre en présence du photographe de l'exposition L'Islam en Indonésie - Choix de photographies de Mark de Fraeye

Programme complet ici

Indonésie : une thalassocratie qui se cherche

Par Bruno HELLENDORFF, chercheur au GRIP

L'archipel indonésien est aujourd'hui la troisième puissance montante d'Asie, derrière la Chine et l'Inde. Au carrefour des océans Indien et Pacifique, le pays se cherche un rôle d'«axe maritime mondial» qui s'inscrit à la fois dans un projet pragmatique de développement, et dans un rapport retravaillé à un passé glorieux. Entre rêves de grandeur, ambition maritime et échos du passé, cette contribution s'attache à visualiser le rapport complexe de l'Indonésie contemporaine à l'héritage des thalassocraties d'antan autant qu'au monde d'aujourd'hui.

…Et des bateaux pour les relier tous… 

Par Alexis SONET, responsable des collections d’Asie du Sud-Est

La mer, pour qui sait l’utiliser, est perçue comme un moyen de relier terres et hommes et non comme une frontière ou une séparation. Les habitants de l’archipel indonésien ont su très tôt profiter de cet espace a priori hostile. Les nombreux bateaux créés au fil du temps permettent une pleine occupation de cet environnement insulaire étendu. Cette présentation retracera l’évolution de la construction navale dans ces régions au background austronésien, en détaillant quelques caractéristiques techniques principales, toujours en usage aujourd’hui sur certains bateaux.

L’épave de Batu Hitam à Belitung, un navire arabe dans les eaux de l’archipel

par Francis PEETERS, conférencier et auteur.

La mer de Java est un véritable cimetière d’épaves - toutes époques confondues - et leur apport dans l’histoire du commerce maritime longue distance est considérable. L’épave d’un dhow datant du 9e siècle, perdu au large de la petite île de Belitung, chargé de toute sa cargaison de céramique chinoise, d’orfèvrerie, de verre et de lingots de plomb, témoigne des relations commerciales et culturelles entre les grandes puissances qu’étaient alors la Chine, l’archipel indonésien et le monde arabo-musulman.

Les ors de l’archipel

Par Catherine NOPPE, conservatrice des collections d’Extrême-Orient.

L’archipel dispose d’importantes ressources en or, qui furent exploitées avant notre ère. Masques funéraires de la Préhistoire, somptueuses parures des hommes et des dieux de la période classique à Java, récipients de toutes formes, délicats bijoux féminins et symboles de pouvoir de différents groupes socioculturels de Sumatra à Florès, nous rappellent que l’or fut à la fois un moteur du commerce et des échanges et qu’il est aussi intimement lié à la vie spirituelle.