• Jompet Kuswidananto, Dark Play 2017, Installation © Photo courtesy of the artist
  • Jompet Kuswidananto, Dark Play 2017, Installation © Photo courtesy of the artist

On Paradise Jompet Kuswidananto

Description
Informations

Hornu

22 10 '17 > 21 01 '18

Plus d'info

Adresse

MAC's
Rue Sainte-Louise 82
B-7301 Hornu

Heures d'ouverture

Mardi - dimanche 
10:00 - 18:00

Dernière admission 17:30

Fermé le lundi,
24, 25 & 31 12 '17

Info

T +32 (0)65 65 21 21
info.macs@grand-hornu.be
www.mac-s.be

Tickets

Adultes 
8,00 €

Groupes (min. 15 pers.)
Seniors 65+
5,00 €

Jeunes 6 > 18 ans
Étudiants 
2,00 € 

Enfants -6 ans
Demandeurs d’emploi 
Moins valides 
Entrée libre

Visites Guidées

Audioguide
FR/NL/EN/DE/IT/SP
2,00 €


Visite guidée
Max. 20 pers.

En semaine 50,00 €
Week-end & nocturne 60,00 €
Groupes scolaires 40,00 €

T +32 (0)65 613 915

Organisation

EUROPALIA, MAC's, Ministry of Education and Culture of Indonesia

Comment y arriver?

MAC’s

Curateurs Alia Swastika & Denis Gielen

Dans le cadre d’EUROPALIA, le MAC’s présente On Paradise, une installation inédite de l’artiste transdisciplinaire Jompet Kuswidananto (1976, vit et travaille à Yogyakarta). Interrogeant les liens entre le politique et religieux, l’œuvre se réfère à un épisode crucial de l’histoire de son pays : la révolte d’une frange de la population contre les autorités coloniales en juillet 1888 dans la circonscription de Banten (Java). 

À l’aide de documents d’archives, Jompet Kuswidananto y souligne le rôle important des leaders religieux qui, interprétant à l’époque une série de catastrophes naturelles (l’éruption du volcan Krakatoa, les épidémies de malaria et de peste) comme les signes annonciateurs de la « fin du monde », mobilisèrent les Indonésiens contre les colons infidèles, en appelant à la « guerre sainte » et en leur promettant ainsi le « paradis ». 

Mais l’installation spécialement conçue pour la grande salle du MAC’s tient surtout du théâtre et de la fantasmagorie en mettant en scène cette période trouble à travers plusieurs objets symboliques visuellement frappants, comme ces lustres de verre qui, jonchant le sol, illustrent à eux seuls les prémices de la chute de la puissance coloniale et d’une aristocratie locale qui en avait adopté les signes de richesses.