• © Courtesy of wenyau and Asia Art Archive
  • © Setu Legi
  • © Setu Legi
  • Melati Suryodarmo © Hari Hartantio

Performance Klub

Description
Informations

Gent

21 10 '17 > 18 02 '18

Plus d'info

Adresse

S.M.A.K.
Citadelpark
B-9000 Gent

Info

T +32 (0)9 240 76 01
www.smak.be
info@smak.be

Heures d'ouverture

Mardi - vendredi
09:30 - 17:30
(Dernière admission à 17:00)

Week-end & vacances scolaires
10:00 - 18:00
(Dernière admission à 17:30)

Fermé le lundi,
24 > 26 12 '17 &
01 > 02 01 '18

Tickets

Adultes
12,00 €

Groupes (max. 15 pers.)
Seniors 65+
Enseignants
B-excursion
Habitants de Gand

09,00 €

Jeunes 19-25 ans
2,00 €

Jeunes -18 ans
Moins valides + accompagnant
Amis du S.M.A.K.

Entrée libre

Visites Guidées

Max. 20 pers.
en FR / NL / EN / DE

Adultes
75,00 €

Groupes scolaires
65,00 €

Nocturnes
Sur demande

T: +32 (0)9 210 10 75

Organisation

EUROPALIA, S.M.A.K., Ministry of Education and Culture of Indonesia

Curateurs Alia Swastika, Philippe Van Cauteren & Ann Hoste

Lors du régime militaire du général Suharto (1967 – 1998), les artistes indonésiens se servaient de la rue, du corps et d’actions expérimentales pour faire passer leurs messages politiques. L’art performance devint l’action artistique-activiste par excellence : elle pouvait avoir lieu n’importe où, n’exigeait que peu de moyens et était liée ni à un médium, ni au temps. 

Après la démocratisation, les artistes continuèrent à faire des performances pour démontrer comment l’art contemporain rompt avec les structures du pouvoir colonial ou pour étudier des nouvelles réalités sociales et artistiques. Actuellement, l’Indonésie possède encore toujours une foisonnante scène de la performance. Profondément consciente de sa propre culture et traditions, celle-ci s’engage à la vie contemporaine et aborde des thèmes comme les problématiques politiques globales, la technologie croissante et la vulnérabilité écologique. 

Dans « Performance Klub », une référence à la première initiative commune de performers indonésiens, S.M.A.K. rassemble plusieurs artistes de différentes générations. Ainsi, le musée invite des pionniers comme Arahmaini et Iwan Wijono, des performers avec une renommée internationale comme Melati Suryodarmo, et des associations de jeunes artistes émergents comme 69 Performance Club et Padiak, qui se servent du médium de la performance comme plateforme de recherche et d’expériences. Le programme présente aussi bien des œuvres existantes que des nouvelles créations, dans un espace qui évolue dans le temps.

Pour l’occasion, le plasticien Setu Legi a créé une fresque murale pour encadrer les contributions des performers.