My Stored Events
MENU
Ion Grigorescu
— Cinema
Expo
© copyright info
Exposition rétrospective avec le cinéma comme fil rouge

L’exposition est une rétrospective de l'œuvre de Ion Grigorescu, artiste contemporain singulier connu principalement pour ses photos et films expérimentaux et sa pratique non conformiste sous le régime socialiste. L'exposition est née de l'envie propre de Grigorescu de permettre une lecture plus nuancée de son oeuvre. Le thème du cinéma permet une approche transversale de toute sa pratique artistique, allant de la peinture, du dessin et du cinéma à la photographie, sans créer l'illusion d'un ensemble uniforme.

L'oeuvre de Grigorescu se caractérise par un irrépressible besoin d'expérimenter, un foisonnement impressionnant de références et une grande profondeur intellectuelle. Le rapport de Grigorescu au cinéma relève plus de l'outil de recherche que d'un engagement dans le média lui-même. C’est en effet l’interprétation du mouvement qui intéresse l’artiste, et qu’il développe dans de nombreux langages visuels et ramifications thématiques, ce qui explique les sauts et transitions entre les différents médias. Dans ses écrits, Grigorescu a largement abordé la comparaison entre la peinture, le cinéma et la photographie. Dans son œuvre artistique, il a poussé tous les langages visuels à leurs extrêmes, jusqu'à leur disparition ou dissolution.

L'exposition se compose de peintures expérimentales précoces, datant de l'époque où l'artiste tentait de transcender le vocabulaire officiel sclérosé en inventant sa propre version du réalisme, qu'il a appelé le ready-painting. La « dés-habilitation » de la peinture et le rejet d'un style personnel s'y accompagnaient de la production de « réalogrammes », nom dont il a désigné la succession de rendus bruts des phénomènes enregistrés par l'œil dont il se servait pour émettre critiques sociales et politiques . Lorsqu’il tenait de fixer un flux visuel de type onirique, le langage visuel apparaît opacifié. La course à la fixation du réel tant dans ses formes intimes qu'extérieures comporte une réflexion intrinsèque sur les paradoxes de la représentation. La perception de la réalité est quant à elle toujours en tension entre ensorcellement et désillusion.

L'interaction entre le corps et la caméra ajoute une dimension supplémentaire aux tentatives d’étude du mouvement. Grigorescu accompagne ses expérimentations artistiques corporelles solitaires de déplacements inventifs de la caméra, tant dans les photos que dans les vidéos. Il modifie et déforme les objectifs afin, notamment, d'ébranler les certitudes de la capacité humaine à capter le monde qui nous entoure. Dans son théâtre improvisé, Grigorescu endosse à la fois le rôle de metteur en scène, d'acteur et de spectateur, faisant imploser l'unité de son corps et créant ainsi un soi brisé à l'infini. Grand amateur de la psychanalyse, Grigorescu renvoie également à plusieurs philosophies, telles que le yoga ou le bouddhisme. Il a découvert dans le bouddhisme une vaste symbolique liée aux cycles corporels, eux-mêmes liés aux cycles du mouvement et du devenir dans la nature. A travers ce prisme, sa prise d'images s'intéresse à l'éphémère et au provisoire, mais aussi à la chaîne métonymique qui relie entre eux les différents niveaux - micro et macro - de l'existence. Cinema offre également un aperçu de l'intérêt que Grigorescu a porté toute sa vie à la fixation visuelle de ses rêves, un hommage personnel au rapport entre le cinéma et les mondes du rêve et
de l'inconnu.

Curatrice: Magda Radu



Save event
Share this
Print this
KIOSK
Program
sa 30 nov. 2019  — di 2 févr. 2020
Address
Louis Pasteurlaan 2 - 9000 Gent
Organisation
ICR, EUROPALIA