My Stored Events
MENU
Une interview avec les lauréats du EUROPALIA CURATOR'S AWARD
Varia
© copyright info
Els Vermang et Claudia Radulescu parlent de leur projet, HIT

HIT est le fruit d’une collaboration entre la curatrice et artiste Els Vermang et l’artiste Claudia Radulescu, lauréates du troisième EUROPALIA CURATOR’S AWARD. Leur projet consiste une composition musicale, IMPOSTURE, et en une installation spatiale, MPSTR : une fusion de musique, d’arts visuels et de culture pop. IMPOSTURE de Claudia
Radulescu est un single paru en juin 2019, et d’un album à paraître en décembre 2019 à l’occasion de
l’exposition HIT à KANAL – Centre Pompidou à Bruxelles. Il s’agit aussi d’une installation où sons et vidéos s’entrelacent et s’intègrent à une autre installation, MPSTR, d’Els Vermang.

Comment cette singulière collaboration a-t-elle débuté?

L'été dernier, Claudia m’a parlé du projet musical sur lequel elle travaillait. De mon côté, j’entrevoyais diverses manières de projeter mon propre travail dans sa musique. C'est ainsi que nous avons décidé de soumettre ensemble notre candidature à l’EUROPALIA CURATOR’S AWARD et nous avons été sélectionnées par le jury.

Et comment est née l’idée de faire une chanson?

Claudia : Le moment où on veut vraiment écrire et chanter une chanson est lié à des moments clés de notre vie. Au-delà, il s’agit simplement de transposer et de transmettre cet instant, que les auditeurs reconnaîtront dans les paroles. Ce qui caractérise le son, en-dehors de l’oralité d'une chanson, c’est qu’il a un pouvoir thérapeutique, et cela aussi
a beaucoup compté dans mes recherches pour ce projet.

Els : En tant que commissaire, je pense qu’il est intéressant d’utiliser l’immatérialité de la musique comme mode d’expression. C'est tout à fait pertinent dans l’art conceptuel, qui tend à mettre en avant le « concept » plutôt que l’« objet ». Aujourd’hui, les médias numériques offrent plus d’options que les médias analogiques, tant sur le plan de la composition que de la diffusion. HIT intègre ces nouvelles possibilités en utilisant des remixes et des posts Instagram, qui font eux-mêmes partie intégrante du projet.

Vos trajectoires artistiques sont très différentes. Comment cela s’inscrit-il dans votre collaboration ?

Claudia : Toutes les disciplines artistiques parlent le même langage, celui de l’expression, de la stratification et de la construction. Pour moi, travailler sur une composition musicale, c’est comme sculpter ou peindre. La vraie surprise a été la collaboration avec Els.

Els : Claudia aborde les choses d’un point de vue social, alors que j’ai tendance à penser en termes de processus. La confrontation de ces deux méthodes nous a contraintes à élargir nos horizons. Mais nous avons simplement décidé de nous faire confiance.

Vos lieux préférés en Roumanie ?

Claudia : Le jardin familial Tamango (Valea Plopilor) et le Control Club (Bucarest).

Els : J’ai été très impressionnée par Salonul de Proiecte, un espace d’art contemporain à Bucarest. J’ai aussi adoré Artichoke : un endroit magnifique - dehors comme dedans - et une sélection de magazines d’art de premier ordre.

A votre avis, que faut-il voir pendant EUROPALIA ROMANIA ?

Claudia : « Ion Grigorescu : Cinema » au KIOSK ; « Dacia Felix » au Musée Gallo-Romain à Tongres ; et bien sûr« Brancusi » à BOZAR. En termes de musique, je dirais : Karpov Not Kasparov à l’Ancienne Belgique, WORM, De Centrale et Lille.

Els : « Displacement and Togetherness » au CC Strombeek, et Angela Gheorghiu et Alexandra Dariescu à BOZAR.


PRATIQUE

14/12/2019 – 26/01/2020
KANAL - Centre Pompidou
Place de l’Yser 2, 1000 Bruxelles

Share this
Print this