Carl Norac
— Ostende-Eupen
Carl Norac

Un train va son chemin librement et passe les frontières sans qu’on les aperçoive. Ainsi va celui reliant Ostende à Eupen, traversant la Belgique, ses communautés et régions linguistiques. Le poète Carl Norac écrira à son bord pour dire l’autre et son pays, au plus près.

Un train d’encre, sans frontière visible, un voyage et un partage pour dire l’autre au bord de son chemin… - Carl Norac

Carl Norac n’écrit pas chez lui, il le fait dans les cafés, sur les bancs publics et dans les transports en commun. Mais son lieu de prédilection demeure le train quand, dit-il, « la ligne du paysage devient la ligne de l’écriture ». Il y a aussi le désir que le poème lui-même soit en partance, et qu’il naisse au milieu d’autres visages.

EUROPALIA TRAINS & TRACKS, en collaboration avec les Midis de la Poésie, invite Carl Norac pour une résidence sur la ligne Ostende-Eupen, la seule qui traverse tout le pays. De l’amitié des vagues (Carl Norac habite Ostende) jusqu’à la frontière allemande, il écrira des poèmes à bord de ce train pour tenter de dire ce pays dont il est le Poète National / Dichter des Vaderlands pour deux ans. Il poursuit ainsi le projet littéraire commencé dès ses premiers écrits en Inde dans les années ‘80 : dire l’autre, la passante, le passant, la voyageuse, le voyageur, le paysage et tenter en quelque sorte de donner à voir, de « photographier »
avec le langage.

Au-delà de ces regards posés, il engagera une conversation avec des personnes inconnues : le train est propice aux rencontres et parfois des pans de vie importants s’y racontent, s’y partagent avant un geste furtif de la main sur un quai. Le wagon de Carl Norac pourra aussi se transformer en un lieu de lecture : la poésie induit à la fois le mouvement, la fugue, le voyage, l’escale. 

Carl Norac veut prendre le temps : accélérer parfois, décélérer souvent. En ces trois heures de traversée, il s’interrogera sur le temps, ses détours, ses courses folles, ses attentes, ses suspens, ses lumières, ses ombres, ses collections d’instants aussi. « On croit qu'on va faire un voyage mais bientôt c'est le voyage qui vous fait ou vous défait » disait l’écrivain-voyageur Nicolas Bouvier. Ces mots guideront le poète tout au long des deux mois qu’il passera dans son atelier mouvant. 

L’auteur tiendra un journal de ses voyages sur les réseaux sociaux afin que celles et ceux qui le veulent l’accompagnent à leur façon jusqu’au bord des rails, échangent sur ces souvenirs d’un jour, d’un train, comme dans le film Un soir, un train d’André Delvaux.

La résidence se clôturera par une soirée spéciale organisée par les Midis de la Poésie le 08 02 22. Il y aura également une installation sur les fenêtres de Muntpunt entre le 16 11 21 et le 04 01 22.

Residency
Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
Programme
08.02.2022 - 12:30
Address
Rue de la Régence 3 - 1000 Bruxelles
Muntpunt
Programme
16.11.2021 - 04.01.2022
Address
Place de la Monnaie 6 - 1000 Bruxelles
Ligne de chemin de fer Ostende-Eupen
Programme
25.10.2021 - 22.12.2021
Regular Institutional Partners