Kris Verdonck
— Screens
© Kris Verdonck

Comme tous les autres moyens de transport, le train a modifié durablement notre perception des distances et de l'espace : la vitesse a réduit les distances. Le développement d’Internet nous fait de surcroit accéder au monde entier en temps réel, d’un seul clic de souris, et sur toutes sortes d'écrans. Nous-mêmes, nous voyageons dans le monde, écran à la main, et nous enregistrons, mettons à jour et partageons paysages, monuments et autres repères. Comment cela affecte-t-il notre expérience de « l'ici et maintenant » ? Distinguons-nous encore le monde ‘réel’ du monde virtuel ?

Screens propose au voyageur d’embarquer à bord d’un train qui l’emporte dans un autre monde :  les fenêtres du wagon se transforment en écrans haute résolution où défilent des images issues d’installations de trains miniatures. Tout en circulant sur le réseau ferroviaire belge, se déroule sous nos yeux une version miniature d’autres paysages et d’autres villes. On plonge du monde réel à un monde virtuel, pourtant réel lui aussi.  Comme en voyage avec Google Maps, ou en excursion dans les Caraïbes grâce à un filtre sur Zoom... Dans cette nouvelle installation vidéo immersive, Kris Verdonck perfectionne l'illusion. En embarquant à bord du train dans Screens, on prend place dans un véritable wagon mais on se fait aussi emporter ailleurs. On se retrouve « en vrai » dans un monde artificiel de jouets. Être ici tout en n’y étant pas : la manière ultime d’être en route ?

Les formations suivies par Kris Verdonck (°1974) - arts visuels, architecture, théâtre - se
reflètent dans son travail : ses créations se situent entre les arts visuels et le théâtre, entre installation et performance, entre danse et architecture. Comme réalisateur et plasticien, Kris Verdonck développe de nombreux projets : 5 (en 2003), Catching Whales Is Easy (en 2004), II (en 2005). Kris Verdonck combine souvent différentes installations/performances sous forme de VARIATIONS. Le cheminement de son œuvre est également marqué par le projet UNTITLED (2014), un solo de danse où le performeur est comme propulsé dans le théâtre par une construction mécanique. Kris Verdonck est également l’auteur de réalisations comme ISOS (2015), une installation vidéo 3D en neuf parties qui prend pour point de départ les romans de science-fiction apocalyptiques de J.G. Ballard, IN VOID (2016), un circuit d'installations sur l'absence humaine, BOSCH BEACH (2016), un opéra dans lequel se confondent les faux paradis des stations balnéaires et l'enfer sur terre de Jérôme Bosch, ou encore la production sur grand écran de Conversations (at the end of the world) (2017). Le Kunstenfestivaldesarts de 2019 a permis la création de la performance SOMETHING (out of nothing), qui transgresse les frontières du théâtre et du musée, à la recherche de la fragilité humaine, celle qui oscille entre présence et absence. Parallèlement à cette performance, le circuit d'installation BOGUS I-III était présenté à KANAL-Centre Pompidou.

Event on train
New creation
Regular Institutional Partners