La Flèche et l’Éléphant
La Flèche et l'Eléphant

La Flèche et l’Éléphant sont les noms rutilants de deux des locomotives qui tractèrent les
voitures du premier train de passagers sur le continent européen. Ce trajet précurseur se déroula en Belgique, le 5 mai 1835, entre Bruxelles et Malines. La Flèche et l’Éléphant est un événement unique, codéveloppé par l’Ensemble Ictus et EUROPALIA à l’occasion d’EUROPALIA TRAINS & TRACKS, et rendant hommage à ce tout premier trajet. Passagères et passagers sont invités à embarquer à bord d’un train privé partant de Bruxelles à destination de l’impressionnant Atelier central de Malines. Pour l’occasion, ce gigantesque site industriel où sont assemblés et restaurés des trains et pièces détachées pour le réseau ferroviaire belge ouvrira ses portes au public pour la première fois. Les
passagers de ce train particulier embarquent pour un voyage artistique de performances sonores et visuelles portées par des artistes contemporains qui interprètent les sons et images de l’univers ferroviaire d’une manière unique.

Une performance de Myriam Pruvot accompagne le trajet en train depuis Schaerbeek. Pruvot utilise les voix d’annonces de la SNCB pour créer un nouveau récit qui évolue au fil du trajet vers Malines en un voyage sonore.

À l’arrivée à l’Atelier central, Ann Eysermans prend le relais avec une performance
développée spécialement pour cet espace : un prélude pour deux locomotives diesel et une harpe. Un line-up qui peut paraître étrange, mais les extrêmes s’attirent. Deux machinistes font accoucher la HLD 5404 et la HLD 6041 des sons nostalgiques et impressionnants qu’elles portent en elles. Tant les bruits des locomotives au repos que ceux des compresseurs, des gaz d’échappement ou de la transition rugissante vers une vitesse supérieure font partie de leur potentiel sonore. La harpe interagit avec les sons fragiles, les accords solides et les mouvements circulaires afin de créer un contrepoint et des entrelacements sonores mélodieux.

La halte suivante est une perfomance immersive du compositeur Suisse Fritz Hauser. Dans Schraffur, de nombreux performeurs font crisser différents objets et outils de l’atelier
malinois. Sons de frottements et de percussions se mêlent pour former un paysage sonore inoubliable, inspiré de l’univers ferroviaire.

Ictus Ensemble enchaîne ensuite avec une impressionnante interprétation du Ballet mécanique, création sonore de Georges Antheil, compositeur américain autoproclamé « bad boy of music », qui collabora avec le peintre Fernand Léger et le réalisateur Dudley Murphy pour donner naissance au film éponyme, véritable expérience audiovisuelle d’avant-garde. Ictus en interprète la version originale, idéaliste, de 1924. Une œuvre submergeante, d’une portée exceptionnelle, où les sonorités dissonantes de Stravinsky sont poussées toujours plus loin, avec des répétitions incessantes et des associations bluffantes entre une intensité lourde, semblable à une machine, et une vitesse fulgurante. La pièce reflète la croyance futuriste en l’industrialisation, dont le train a longtemps été le symbole.

Après le Ballet mécanique vient Bezel, un morceau de Mario Garuti pour deux double bass
recorders : des instruments à l’allure futuriste qui semblent développés pour dévoiler les corps bougeants et respirants des performeurs.

Speaker Swinging clôture la soirée. La performance cinétique de Gordon Monahan fut exécutée pour la première fois en 1982 et est une expérimentation pour neuf haut-parleurs, oscillateurs audio et lumières LED, mis en mouvement circulaire de manière
athlétique par les performeurs. L’écoute de cabines Leslie (dispositif particulier de haut-parleurs), de véhicules en mouvement équipés de systèmes de sonorisation, d’avion et d’autres sources de sons, industriels et organiques, a été à l’origine de cette performance. Le procédé acoustique du « phaser », le vibrato et le trémolo sont fondamentaux dans cette œuvre, tout comme la transpiration, le labeur, l’angoisse et séduction

En collaboration avec Ictus Ensemble, Kunstencentrum nona, NMBS, Atelier Central de Malines, ChampdAction.

Event on train
Atelier Central de Malines
Programme
19.03.2022 - 17:00
Address
Bautersemstraat 61 - 2800 Mechelen
Regular Institutional Partners